Ablation de Prothèse de hanche - Résection tête col

Dans des cas très difficiles d’infection de prothèse de hanche, et notamment chez des sujets âgés et/ou présentant des pathologies associées très lourdes, on peut être amené à proposer l’ablation de la prothèse, sans repose : c’est la mise en "résection tête-col" (encore appelée "Girdlestone procedure" dans la literature anglo-saxonne). L’avantage est qu’il s’agit d’une seule intervention, permettant un nettoyage optimal de l’articulation. De plus, l’ablation de tout le matériel prothétique limite le risque de récidive infectieuse. L’inconvénient majeur est le résultat fonctionnel médiocre avec une hanche possiblement douloureuse à la marche et un raccourcissement de longueur du membre opéré entre 5 et 7 centimètres par rapport au côté sain. La durée du traitement antibiotique est en général ici aussi de 6 semaines, mais on peut être amené à proposer la mise en place d'un traitement antibiotique au long cours dans des situations difficiles. Il s'agit donc d'une intervention qui est réalisée assez rarement, après discussion en Réunion de Concertation Pluri-disciplinaire quand les autres options thérapeutiques sont impossibles ou trop risquées sur le plan médical.

 

Il arrive cependant, qu'après des mois voire des années sans signe infectieux, et si l'état clinique du patient le permet, on propose la repose d'une prothèse de hanche. Il s'agit alors d'une intervention techniquement difficile et risquée tant sur le plan chirurgical qu'infectieux où les risques de reprise infectieuse évolutive ne sont pas négligeables.

 

Sources: Girdlestone procedure: when and why. Cordero-Ampuero J. Hip Int. 2012 Jul-Aug;22 Suppl 8:S36-9.

Courtoisie Pr Laffosse

Date de dernière mise à jour : 03 Juin 2015