Changement de PTH ou de PTG en un temps

En cas de diagnostic plus tardif, des études ont clairement montré que le « simple » lavage ne donnait pas de bons résultats avec des taux d’échec importants. Il est donc nécessaire de changer la prothèse complètement. Cela permet d’une part un nettoyage optimal de toute l’articulation et d’autre part de retirer les pièces de la prothèse sur lesquels se sont fixées les bactéries engluées dans leur biofilm. Ce changement de prothèse « en un temps » consiste donc durant la même intervention à remplacer la prothèse et à nettoyer largement. On peut décrire plusieurs étapes. Il faut d’abord rouvrir la cicatrice jusqu’à la prothèse, puis retirer tous les éléments prothétiques avant de faire le nettoyage le plus complet possible et la synovectomie. Après cela, il va falloir reposer une prothèse ce qui peut nécessiter d’avoir recours à des greffes osseuses et à des implants dits de reconstruction. Ce sont des interventions longues et difficiles techniquement. Comme précédemment, dès que les prélèvements sont réalisés, le traitement antibiotique peut être administré dès le bloc opératoire. La durée du traitement est variable selon les équipes et le type du germe : entre 6 et 12 semaines. La rééducation est souvent longue après ces chirurgies difficiles.

 

Sources:

  1. Evaluation and management of the infected total knee arthroplasty. Springer BD, Scuderi GR. Instr Course Lect. 2013;62:349-61
  2. High infection control rate and function after routine one-stage exchange for chronically infected TKA.Jenny JY, Barbe B, Gaudias J, Boeri C, Argenson JN. Clin Orthop Relat Res. 2013 Jan;471(1):238-43.
Courtoisie du Pr Bonnevialle

Date de dernière mise à jour : 03 Juin 2015