Infection sur os non solide

Lorsqu'une fracture n'est pas consolidée après un délai d'environ 6 mois, on parle de "pseudarthrose". Lorsqu'il existe une infection surajoutée, on parle de "pseudarthrose septique". A la problématique de l’infection sur os solide s’ajoute celle d’une fracture non consolidée. La difficulté est donc d’associer un geste de nettoyage optimal pour traiter l’infection tout en assurant un montage satisfaisant, éventuellement associé à des greffes osseuses, de manière à favoriser la consolidation osseuse.

 

Les grandes étapes sont dans tous les cas l’ablation de tous les corps étrangers (matériel d’ostéosynthèse, éclats de balle, plombs, billes d’antibiotiques…), la résection de tous les tissus infectés et nécrosés au niveau de l’os et des parties molles. Comme précédemment, selon la complexité du programme chirurgical, une ou plusieurs interventions peuvent être nécessaires pour assurer le comblement éventuel des pertes de substances osseuses par des greffes et la réalisation d’une couverture cutanée de qualité (grâce à un lambeau par exemple). Ici plus qu'ailleurs encore, l'obtention d'une couverture cutanée d'excellente qualité est primordiale afin d'améliorer "l'ambiance biologique" favorable à la consolidation de la fracture, mais également pour permettre le cas échéant une reprise chirurgicale. Ces techniques font appel à des procédures de Chirurgie Plastique et assez souvent à de la microchirurgie.

 

Il s’agit d’interventions dans tous les cas très difficiles, dont les suites opératoires sont longues et avec des taux d’échecs non négligeables. La durée du traitement antibiotique va dépendre du programme chirurgical établi. La durée de la rééducation est souvent longue ; de la même façon il est souvent nécessaire de respecter une longue durée de marche sans appui éventuellement associée à une attelle ou un fixateur externe.

 

Sources:

  1. A systematic review of outcomes and complications of reconstruction and amputation for type IIIB and IIIC fractures of the tibia. Saddawi-Konefka D, Kim HM, Chung KC. Plast Reconstr Surg. 2008 Dec;122(6):1796-805.
  2. Adult posttraumatic osteomyelitis of the tibia. Mader JT, Cripps MW, Calhoun JH. Clin Orthop Relat Res. 1999 Mar;(360):14-21. Review.
Courtoisie du Dr André

Date de dernière mise à jour : 03 Juin 2015