Lavage articulaire de PTH ou de PTG

En cas de diagnostic précoce d’infection sur prothèse totale de hanche (PTH) ou prothèse totale de genou (PTG), on peut réaliser un lavage articulaire. Dans certains cas pris en charge précocement, cette opération peut être faite au genou sous arthroscopie. Dans les autres cas, le chirurgien va rouvrir l’articulation jusqu’à la prothèse. Après la réalisation de multiples prélèvements pour le microbiologiste, on nettoie tout le pus et les débris dans l’articulation et on réalise une synovectomie large de manière à éliminer le maximum de germes. Si cela est possible, on peut changer un ou deux éléments de la prothèse telle que la boule sur le fémur ou la pièce en polyéthylène du cotyle en cas d’infection sur PTH ou encore le polyéthylène du tibia en cas d’infection sur PTG. A la fin de l’intervention, des drains sont mis en place et l’articulation est refermée. Dès que les prélèvements sont réalisés, le traitement antibiotique peut débuter et être administré dès le bloc opératoire. La durée du traitement antibiotique est en général de 6 semaines; il peut néanmoins être plus long. Pour la chirurgie du genou, il peut s'associer au problème infectieux, des difficultés de cicatrisation voire de vraies nécroses cutanées autour de la cicatrice car la vascularisation de la peau devant le genou est précaire. Il peut être utile de demander avis auprès d'un chirurgien plasticien dans ces cas-là.

Sources:

  1. Wound problems in total knee arthroplasty. Vince KG, Abdeen A. Clin Orthop Relat Res. 2006 Nov;452:88-90. Review.
  2. Diagnosis and management of the infected total knee arthroplasty. Simmons TD, Stern SH. Am J Knee Surg. 1996 Spring;9(2):99-106. Review.
courtoisie du Pr Laffosse

Date de dernière mise à jour : 03 Juin 2015