Chirurgie et Antibiothérapie

   Les types d’interventions chirurgicales sont extrêmement variables selon : qu’il s’agisse d’une infection précoce (dans les 3 premières semaines suivant la mise en place d’une prothèse de hanche par exemple) ou tardive, qu’il s’agisse d’une infection sur un os continu (os non fracturé ou fracture déjà consolidée) ou sur un os non continu, qu’il y ait la présence ou non de matériel d’ostéosynthèse (vis, plaque, clou…) ou d’une prothèse (genou, hanche, coude, épaule…). D'autres éléments sont à considérer comme le revêtement cutané qui peut être de bonne ou de mauvaise qualité, le patient lui-même qui est soit jeune et sans pathologie associée ou au contraire âgé et présentant de nombreuses maladies ou traitements concomitants…

 

   De la même façon, le type de traitement antibiotique varie beaucoup. Il dépend principalement du germé isolé mais parfois doit être adapté au patient, et notamment en raison des maladies ou traitements concomitants associés (allergies aux pénicillines, insuffisance rénale, interaction médicamenteuse potentiellement dangereuse…). Certains médicaments sont très efficaces mais ne sont disponibles qu’en perfusion ce qui peut imposer des hospitalisations longues. Dans ce cas, le maximum est fait pour que ces traitements puissent être poursuivis à domicile grâce au service de l’Hospitalisation A Domicile (HAD) du CHU ou des hôpitaux à proximité du domicile du patient ou par l’intervention de prestataires extérieurs à l’hôpital. Les durées de traitement antibiotique sont également variables de 3 à 12 semaines voire plus. Les durées les plus courtes concernent les infections limitées aux parties molles sans atteinte ostéo-articulaire vraie. Le plus souvent, le traitement dure 6 semaines.

 

 

Sources: Tirésias volume 5 "Infections des prothèses de Hanche" (Association Tirésias (loi 1901) 56 rue Boissonnade 75014 Paris France)

Date de la dernière mise à jour: 03 Juin 2015