Pourquoi des Centres des Infections Ostéo-Articulaires ?

Dans le cadre du programme pour l’amélioration de la qualité du système hospitalier initié en 2005, la lutte contre les infections nosocomiales est apparue comme une priorité, véritable enjeu majeur de santé publique. Elle a ainsi fait l’objet d’un programme spécifique : « programme national de lutte contre les infections nosocomiales 2005-2008 et 2009-2013 ». Dans ce cadre, les infections ostéo-articulaires (IOA) sont souvent post-chirurgicales. Elles peuvent rentrer dans le cadre de la définition stricte des infections nosocomiales mais elles peuvent aussi survenir après un traumatisme grave (accident de la voie publique, accident du travail…) dont les suites peuvent se compliquer d’infections. Même si leur nombre peut apparaître faible (environ 2000 à 2500 nouveaux cas d’IOA complexes), ces infections restent très sévères. Elles mettent très souvent en jeu le pronostic fonctionnel, plus rarement le pronostic vital.

 

La prise en charge médico-chirurgicale de ces infections est par nature difficile : elle fait souvent appel à des moyens diagnostiques coûteux et requiert des traitements lourds, longs et parfois très onéreux. C’est pourquoi le Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative a pris l’initiative, dans les suites des premiers Etats Généraux des infections nosocomiales en février 2007 et janvier 2008, de labelliser des Centres de Référence Interrégionaux pour la prise en charge des IOA complexes. L’objectif de la création de ces Centres a été d’améliorer l’orientation et le traitement des patients atteints de ce type d’infection en assurant notamment le regroupement des compétences de l’ensemble des spécialités concernées : Chirurgiens (orthopédistes, plasticiens, neurochirurgiens…), Infectiologues, Microbiologistes, Anesthésistes, Rhumatologues, Pharmaciens… Les critères de qualité retenus par le ministère étant :

  1. un accès rapide au diagnostic et aux soins les plus appropriés grâce à la coordination des principales disciplines : chirurgien ou médecin incluant le médecin traitant, microbiologiste, radiologue…
  2. un diagnostic microbiologique (base d’une bonne prise en charge thérapeutique),
  3. une stratégie de traitement définie sur la base d’un avis pluridisciplinaire et des référentiels validés et régulièrement actualisés et
  4. une prise en charge globale et continue jusqu’au domicile.

Le Centre de Référence des Infections Ostéo-Articulaires Complexes du Grand Sud-Ouest (CRIOAC-GSO), est ainsi un des neuf Centres de Référence labellisés en France par le Ministère de la Santé. Il se compose du Centre de Toulouse qui est le Centre de Référence et de deux Centres Correspondants : le Centre de Bordeaux et le Centre de Limoges.

 

 

Sources: Ministère de la Santé (pages dédiées aux Centres de Référence pour le traitement des infections ostéo-articulaires complexes)

Date de dernière mise à jour : 03 Juin 2015